Ressources et prières en cas de pandémie

Mes frères et mes sœurs, chères amies et amis, membres de notre chère communauté catholique congolaise Bondeko d'Ottawa-Gatineau, en raison de l’épidémie du coronavirus, nous ne pouvons plus nous rassembler à l’église pour célébrer l’Eucharistie.

Permettez-moi de vous adresser ce message d’encouragement que l’on répète souvent: « Loin des yeux, mais près du cœur. » Chacune ou chacun de nous peut accéder à différentes ressources pour prier ou vivre l’Eucharistie. À la Télévision et à la radio, nous avons « Le jour du Seigneur », « La Victoire de l'Amour »; on peut accéder aussi via l’internet, whatsApp, facebook ou d’autres plateformes à beaucoup de célébrations religieuses catholiques :

                      - https://puiseralasource.org/

                      - https://rodez.catholique.fr/

                      - https://youtu.be/Ica0DRezLxI

                      - http://www.messeendirect.net/

Il y a la lectio divina qui peut beaucoup nous enrichir en cette période difficile (Voir une petite explication à la fin de la présente). L'adoration personnelle devant le Saint-sacrement ou en notre cœur nous est fortement recommandée; toutes nos églises demeurent ouvertes sur demande.  Je vous propose en particulier de réciter chaque jour le chapelet de préférence en soirée avec toute la famille, ou après la messe diffusée à la télévision.

  • Petite méthode de la lectio divina

Au XIIème siècle, un moine, Guigues le Chartreux, théorise et rédige la méthode de la lectio divina pratiquée depuis plusieurs siècles dans les monastères.

Les quatre étapes de la prière à suivre dans un ordre précis sont comme les barreaux d’une échelle qui mène à Dieu. Ce sont la lecture, la méditation, l’oraison et la contemplation.

La prière commence par le Signe de la Croix et l’invocation de l’Esprit-Saint qui ayant inspiré les auteurs bibliques nous guide aujourd’hui aussi dans la compréhension de la Parole de Dieu.

   1. La lecture (lectio)

La première étape est la lecture d'un petit passage de la Bible. Même si le texte nous est déjà connu, cette lecture doit être lente et attentive, à la manière dont on lirait la lettre d’une personne qui nous est chère.

   2. La méditation (meditatio)

La deuxième étape est la méditation de ce passage pour comprendre ce que le Seigneur nous dit personnellement. Par sa Parole, le Seigneur se révèle à nous et nous rejoint dans notre vie (relation au Seigneur, aux autres, au monde). Deux questions peuvent guider notre méditation : – Qu’est-ce que cette Parole me dit de Dieu ? – Comment cette parole me parle-t-elle à moi personnellement ? On peut également imaginer la scène comme si on la vivait.

   3. La prière de réponse (oratio)

La troisième étape est celle de notre réponse à la Parole du Seigneur. Cette réponse peut prendre la forme d’une action de grâce, d’une demande de pardon, d’une supplication pour soi ou pour d’autres personnes, d’une louange, d’une interrogation…

   4. La contemplation (adoratio)

La quatrième étape termine ce dialogue avec le Seigneur par un petit moment de silence et de paix, simplement dans la joie d'être en Sa Présence.

Conclusion

Il est important de prendre le temps de conclure sa prière par une formule conclusive d’action de grâce, éventuellement une prière à la Vierge Marie « qui méditait et gardait toute chose en son cœur » et par un signe de la Croix.

Clôturez par cette prière dite: Sub tuum, prière antique que l’on adressait à la Vierge Marie en temps de grand péril:

« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. Amen »